18th mar 2024
Life in Billy-Berclau

Toutes les machines du pôle mécanique sont en place dans le Bloc 1 de la Gigafactory

Le pôle mécanique compte 112 machines

La création de la première Gigafactory de batteries en France est un puzzle vaste et complexe. A la construction du premier des trois blocs, commencée en janvier 2022, a succédé la phase d'équipement selon un ordre bien établi.

Pour schématiser, on compte quatre lignes de production dans chaque bloc. Chacune suivant un process traversant plusieurs pôles : on commence par la chimie (Mixing, Enduction, Calendrage), puis la mécanique (Encochage, Empilage, Assemblage des cellules), le traitement électrique (Etuvage, Remplissage, Formation électrique) et enfin l'assemblage des modules.

En août 2023, au Step 1 du pôle mécanique, dans une salle blanche équipée.

L'introduction des machines de la ligne 1 a commencé le 2 janvier 2023, précédant toute une phase d'installations sur place, de nivellement, de branchements et raccordements, et enfin de mise au point avant de lancer la production. En parallèle et en quasi simultané, le même schéma a été déployé pour équiper les trois autres lignes, selon un planning minutieusement étudié. 

La construction d'une salle blanche, avant la réception de l'équipement.

En raison de divers paramètres techniques et d'organisation de la production, tous les départements ne peuvent pas être équipés au même rythme. Mais l'heure du premier bilan a sonné pour les équipes du pôle mécanique, qui ont introduit la totalité de leur parc de machines dans le premier bloc. 

Rien que pour ce département, les chiffres sont déjà vertigineux : près de 700 mètres de convoyeurs alignés, 112 machines implantées, soit "plus de 2 650 tonnes de concentré de haute technologie manipulé avec adresse et précision", résume Lucie Huard, line manager du Cell Assembly. Les équipes ont composé avec les contraintes du bâtiment, vaste alignement de poutres, poteaux, exosquelettes et cloisons. Les transports de machines dans le couloir logistique jusqu'aux emplacements finaux sont un spectacle toujours admirable, avec des "cargaisons" manipulées au centimètre près.

Les introductions de machines doivent se faire avec adresse et précision.

"Le professionnalisme de l'équipe, un peu de résilience parfois, mais toujours de la solidarité entre les équipes ACC, Lead, Eiffage Métal et celles du building nous ont permis de remplir ensemble ce premier challenge", insiste Lucie Huard, qui relève que la totalité des implantations du pôle mécanique a été réalisée en une année : "Le 23 janvier 2023, la première machine, une notcheuse anode, était implantée dans le bloc 1. Le 23 janvier 2024, la dernière machine, notre quarante-sixième stackeuse, foulait le revêtement de sol du Bloc 1.

Si la production a bien démarré sur tout le process de la ligne 1, la mise au point et le lancement des fabrications se poursuivent sur les autres lignes, en mécanique comme partout ailleurs.  

Les stackeuses alignées au Step 2.1.